Ostéotomies du genou

Qu’est ce que c’est ?

Une ostéotomie est une intervention qui permet de modifier l’axe de la jambe soit au niveau du tibia ou, plus rarement, du fémur. Elles sont effectuées par section de l’os, en redressant puis maintenant cette correction. Cela nécessite d’attendre la consolidation osseuse obtenue par l’apparition d’un cal osseux.

Il s’agit d’interventions plus rares, relativement lourdes qui concernent soit des déformations des membres inférieurs douloureuses (Fig 1) ou une arthrose du genou invalidante arrivant de façon très précoce du sujet jeune.

Ce sont des usures qui peuvent toucher la partie interne de l’articulation (arthrose fémoro-tibiale interne, la plus fréquente) ou la partie externe (arthrose fémoro-tibiale externe, plus rare).

L’ostéotomie, en corrigeant l’alignement du membre inférieur, permet de rééquilibrer les pressions au niveau du genou en les diminuant au niveau de la zone usées pour les reporter sur la zone saine. L’ostéotomie ne modifie donc pas l’arthrose qui existe.

Elle a un double objectif :

– soulager les douleurs,

– stabiliser l’arthrose en stoppant l’aggravation du pincement articulaire lié à la déformation , (ce qui est d’autant plus important que le sujet est plus jeune).

Fig 2 : déformations osseuses en «varum » ou « valgum »

Fig 1 : déformation des membres inférieurs

Comment se passe l’intervention ?

L’intervention consiste donc à sectionner à la scie une tranche d’os. Pour redresser l’os, il est possible d’enlever un coin osseux (ostéotomie de fermeture) ou, le plus fréquemment, d’ajouter une cale (ostéotomie d’ouverture), le plus souvent par une greffe ou un substitut osseux.

Il y a deux sortes d’ostéotomie, qu’elles soient effectuées au niveau du fémur ou du tibia, suivant la déformation d’axe qu’elles corrigent :

  • l’ostéotomie de valgisation : corrige un genu varum (Fig 2) ,
  • l’ostéotomie de varisation : corrige un genu valgum

Une fois la correction obtenue, les deux fragments osseux sont solidement maintenus par une plaque vissée (Fig 3)

Fig 2 : Radiographie d’une ostéotomie tibiale de valgisation
Fig 2 : Radiographie d’une ostéotomie tibiale de valgisation
Fig 3 : plaque vissée maintenant l’ostéotomie
Fig 3 : plaque vissée maintenant l’ostéotomie

Quelles sont les suites ?

La durée de séjour est en général de 24h. La reprise de la marche avec appui est immédiate  sous couvert de cannes béquilles 6 semaines.

Il s’agit d’une intervention aux suites opératoires souvent assez longue avec une marche devenant satisfaisante à partir du 3ème mois.

Il faut attendre environ 4 à 6 mois en moyenne, pour obtenir une consolidation osseuse de l’ostéotomie bien solide.

Quels sont les résultats attendus ?

L’ostéotomie tibiale ou fémorale sont des gestes chirurgicaux de réalisation délicate. Une fois la consolidation acquise, ce geste améliore significativement la gêne causée par un trouble d’axe. Cette consolidation est acquise après trois mois et peut parfois être plus longue jusqu’à six mois. Le matériel peut être ensuite enlevé (en général un an après la chirurgie), si celui-ci est genant.

C’est un traitement efficace, qui soulage les symptômes avec de bons résultats. Il ne « guérit » pas l’arthrose, qui va continuer d’évoluer, ce qui n’empêchera pas la mise en place d’une prothèse de genou secondairement. Chez les patients jeunes et actifs, cette solution est souvent la plus adaptée.